Les Ambassadeurs – La Grande Écurie (Tourcoing) recrute un.e Chargé.e de production et de médiation / Cand. avant 21-06-21

Les Ambassadeurs ~ La Grande Ecurie est la convergence de deux formations musicales aux parcours prestigieux.
D’un côté, La Grande Ecurie et La Chambre du Roy, fondée en 1966 par Jean-Claude Malgoire, a marqué l’Histoire de la Musique en ouvrant la scène aux instruments d’époque, inspirant tant de musiciens dans son sillage ; doyen des ensembles spécialisés, cet orchestre a parcouru, questionné et redécouvert 6 siècles de musique, de Machaut à Debussy.
De l’autre, Les Ambassadeurs, une formation jeune et dynamique créée par Alexis Kossenko, déjà à la tête d’une riche discographie, remarquée pour sa force d’éloquence dans Bach, Purcell, Mozart ou Beethoven, et tout particulièrement pour son travail sur Rameau et le Baroque français.
Orphelins de leur fondateur depuis 2018, les musiciens de la Grande Écurie choisissent Alexis Kossenko pour prendre la relève. Passé par leurs rangs, ce flûtiste mondialement reconnu et chef recherché s’inscrit naturellement, par sa démarche et son très large répertoire, dans la lignée de son illustre prédécesseur.
En 2020, Alexis Kossenko pressent aux deux orchestres un avenir en commun. Sous le bienveillant patronage de Jean-Claude Malgoire, les formations se réunissent désormais pour prendre un nouvel envol, et mener leur mission d’ambassade musicale avec toujours plus de ferveur et de passion.

L’automne 2021 verra la discographie s’enrichir de deux grands opus : Per l’Orchestra di Dresda (Aparté), premier volume d’une exploration du répertoire de Zelenka, Heinichen, Fasch, Pisendel ; et le premier enregistrement mondial d’un chef-d’œuvre oublié de Rameau, Achante et Céphise (Warner/Erato). Les prochaines saisons verront s’intensifier le partenariat avec le Centre de Musique Baroque de Versailles : Zoroastre et les Paladins de Rameau, Atys de Lully, le Carnaval du Parnasse de Mondonville. En parallèle ils travaillent au long terme sur les cantates et passions de Bach, l’œuvre symphonique de Mendelssohn, et préparent, entre autres, le Barbier de Séville de Rossini, un spectacle autour d’œuvres rares de Mozart, et un récital avec Emmanuelle de Negri.

Publication originale : Culturables.fr – 24 mai 2021

Description du poste
Sous la responsabilité de la déléguée générale et du directeur artistique, le/la chargé(e) de production et de médiation aura pour missions :

Production :
– Le suivi du budget de production
– L’élaboration des plannings de production, des feuilles de route
– La réservation des salles de répétition et des instruments en lien avec le régisseur
– La préparation et l’envoi des partitions en lien avec le régisseur
– La logistique des répétitions
– La logistique des concerts (transports, repas, hébergements) en lien avec les organisateurs de concerts et les artistes
– L’accompagnement des artistes en production (France et étranger)
– La gestion des remboursements de frais

Médiation :
– Développer et entretenir les partenariats avec les acteurs locaux
– Participer à la mise en œuvre du projet de médiation : communication des contenus pédagogiques
aux publics, gestion des plannings des ateliers, accompagnement des intervenants artistiques,
suivi logistique

35h, avec souplesse dans les horaires (travail le week-end et le soir possible en fonction des productions)

Consulter l’annonce complète, candidater via Profilculture