Rencontres CNRS « Sciences & Citoyens » à la Maison de la Culture Amiens

09 mars 2020
9h30 > 20h00




Depuis près de 30 ans, le CNRS organise les rencontres du CNRS «Sciences & Citoyens». Ces rendez-vous représentent une occasion pour des lycéens et le grand public de rencontrer des acteurs de la recherche et de débattre avec eux autour de questions scientifiques associées à des enjeux de société
Cette année la Délégation régionale Hauts-de-France du CNRS organise, en partenariat avec Ombelliscience, ces rencontres à Amiens. Ce rendez-vous permet de développer la culture scientifique et la conscience citoyenne des jeunes autour de problématiques contemporaines liées aux progrès scientifiques et techniques.

Les deux thèmes proposés à Amiens sont :
– Masculin / Féminin : la place du genre
– Le monde va-t-il si mal ?
Ces rencontres accueilleront des élèves de lycée de 9h30 à 16h ainsi que le grand public de 18h à 20h.

Masculin / Féminin : la place du genre
La question du genre a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années et a enflammé de nombreux débats. Pourtant, pour une majorité de personne, la notion de genre reste floue. Né aux États-Unis dans les années 1970, le concept de gender (fr. « genre ») repose avant tout sur la réflexion autour du sexe et des rapports existant entre les femmes et les hommes.
Ce concept sociologique invite à une approche des rapports sociaux entre les sexes, mais pas au sens biologique du terme : masculinité et féminité sont ici des constructions sociales véhiculées par la culture, l’éducation ou les institutions, avec chacun des caractéristiques, des normes ou des valeurs spécifiques. Les relations de genre diffèrent donc en fonction des milieux socioculturels.
L’approche genrée est donc avant tout une méthode d’analyse et un ensemble d’outils pour étudier les sociétés. Elle peut permettre de déconstruire certaines constructions sociales et favoriser une évolution vers davantage d’égalité.
Alors, quelle place pour le genre aujourd’hui dans notre société ?

Le monde va-t-il si mal ?
Réchauffement climatique et catastrophes écologiques, perspectives moroses pour la sécurité alimentaire, crises humanitaires, épidémies…. Malgré toutes ces avalanches de mauvaises, et si le monde ne s’était jamais aussi bien porté ?
Voici quelques indicateurs au vert : augmentation de l’espérance de vie, baisse de la mortalité infantile, traitement de la plupart des maladies grâce aux progrès de la médecine, baisse constante du taux de grande pauvreté dans le monde …
Du point de vue politique, le nombre de démocraties n’a eu de cesse d’augmenter durant ces 200 dernières années – pour atteindre son niveau le plus haut ces dernières années. De plus en plus d’États renoncent à la peine de mort. Derniers exemples : la Guinée et la Mongolie en 2017.
Enfin, le progrès scientifique et technique a permis à l’Homme de mieux comprendre le monde qui l’entoure, de le malmener mais aussi de prendre soin de lui : on peut parler de la chimie verte, des recherches sur l’énergie propre, des nouvelles techniques de traitement de l’eau…
Alors entre les catastrophistes qui annoncent l’Apocalypse et les optimistes qui affirment que tout va pour le mieux, qui croire ?


Rencontres CNRS « Sciences & Citoyens »
9 mars 2020 – Maison de la Culture Amiens
Inscriptions en ligne

Télécharger la plaquette de présentation

Plus d’informations